PROFILS DE JEUNES AU TRAVAIL

Verdure en ville – les emplois verts pour jeunes d’APLA Canada en action

28 novembre 2019

Cindy Zhaohua (à gauche), coordonnatrice de la participation en foresterie urbaine à l’Université de Colombie-Britannique, animant une discussion avec groupe communautaire au sujet des forêts urbaines et du changement climatique.

« Nos populations urbaines augmentent et, en même temps, le changement climatique s’intensifie, ce qui peut avoir pour effet de transformer les villes en îlots de chaleur qui exigent de plus en plus d’énergie pour la climatisation. La bonne nouvelle est que les forêts urbaines en santé peuvent contribuer à résoudre ce problème » signale Cindy Zhaohua, coordonnatrice de la participation publique en foresterie urbaine à l’Université de Colombie-Britannique et participante au programme des emplois verts d’APLA Canada, organisme membre du réseau de la Sustainable Forestry Initiative.

Cindy Zhaohua s’intéresse à l’engagement communautaire et à la participation des jeunes à l’action collective pour le climat et l’urbanisation durable. Elle est responsable de la gestion du projet Citizen’s Coolkit. C’est une trousse d’outils et d’activités pratiques organisés en cinq volets : discussion, modélisation, évaluation, vision, et action.

Le projet Coolkit encourage les gens à porter leur attention sur les moyens par lesquels les forêts urbaines atténuent le changement climatique, améliorent et protègent la santé humaine et les valeurs immobilières, et offrent des possibilités de loisirs en plein air. Le Coolkit aide les gens à rendre leurs quartiers plus résistants au changement climatique en prenant la défense des forêts urbaines qui entourent leurs foyers.  

« Nous proposons des activités conviviales comme des fêtes de quartier et la constitution de groupes Facebook pour aider les gens à porter un regard différent sur leurs quartiers. Si nous pouvons rendre visible le changement climatique, les gens peuvent réimaginer notre avenir partagé. Vérifier la santé des arbres locaux est un premier pas important » souligne Cindy.

Le projet Coolkit demande aux gens de voir d’un autre œil le milieu environnant, par exemple en considérant à quoi ressemble le couvert forestier local du point de vue de l’écureuil. « Si un écureuil peut traverser votre îlot urbain en entier sans toucher le sol, cela indique que le feuillage est en santé et qu’il joue un rôle important pour garder le sol au frais pendant l’été » indique Cindy. « Mais si les écureuils ont davantage besoin d’arbres, cela signifie probablement que le quartier gagnerait également par l’ajout d’autres arbres », ajoute-t-elle. Tout comme dans une grande forêt naturelle où de nombreuses couches et de sous-étages de couvert forestier contribuent à créer d’importants habitats pour une diversité d’espèces sylvicoles, la forêt urbaine joue le même rôle pour la faune urbaine.

Une autre activité de la trousse Coolkit consiste à inviter les participants à dessiner sur des photos aériennes du quartier le couvert forestier qu’ils aimeraient avoir, ce qui aide à identifier les sites et les actions prioritaires. La trousse Coolkit comprend également une description des types d’arbres les plus compatibles avec les conditions climatiques de Vancouver et d’autres idées d’actions respectueuses du climat, comme le remplacement les pelouses de gazon traditionnelles par des jardins plus tolérants à la sécheresse. On y trouve une liste détaillée des variétés de plantes qui résistent le mieux aux insectes nuisibles et aux maladies.

Pour Cindy et les intervenants et passionnés de la forêt urbaine, le prochain défi consiste à mobiliser les urbanistes, spécialistes de l’infrastructure urbaine et autres professionnels de l’administration publique pour élaborer des solutions attrayantes, durables et efficaces pour nos villes, banlieues et petites municipalités. Pour ce faire, il faudra aussi travailler en étroite collaboration avec des ingénieurs forestiers spécialistes de la foresterie urbaine pour produire des plans de gestion durable des forêts urbaines qui tiennent compte de tout ce dont ont besoin les forêts en santé.

En plus de sa collaboration au projet Coolkit, Cindy est également la coordonnatrice du programme de baccalauréat en foresterie urbaine de l’Université de la Colombie-Britannique, le premier programme de premier cycle au Canada axé la conception, la planification et la gestion des forêts et autres espaces verts urbains. Elle s’emploie aussi à obtenir son doctorat en foresterie d’ici 2022.

Dans le cadre de son emploi vert au profit du projet Coolkit, Cindy a pu vivre des expériences enrichissantes au plan professionnel qu’elle aurait sans doute évitées auparavant. Venant de Chine, elle est arrivée à Vancouver en 2010 et la seule pensée de s’adresser au public en anglais cet été la rendait « super nerveuse ». Mais les responsabilités découlant de son engagement communautaire l’ont transformée en une personne qui est beaucoup plus confiante en ses capacités. 

Cindy encourage les autres jeunes à participer au programme des emplois verts d’Apprendre par les arbres (APLA) Canada. À son avis, c’est un excellent moyen de s’épanouir tant sur le plan professionnel que personnel tout en contribuant concrètement à un monde meilleur.

Vous voulez partager votre histoire d’emploi vert? Contactez-nous.

Le programme des emplois verts d’APLA Canada est financé en partie par la Stratégie emploi jeunesse (SEJ) du Gouvernement du Canada. APLA Canada est le volet éducatif de la Sustainable Forestry Initiative.

À propos du programme de mentorat d’APLA Canada

« Montrez-moi une personne qui réussit et je vous montrerai quelqu’un qui a eu une véritable influence positive dans la vie de cette personne. Peu importe ce que vous faites dans la vie – si vous le faites bien, je suis sûr que quelqu’un vous a encouragé ou vous a montré la voie à suivre. Un mentor. » 
Denzel Washington

Chez APLA Canada, nous voulons créer un programme de mentorat qui relie notre groupe diversifié de jeunes gens incroyables à notre solide réseau d’employeurs à travers le Canada. Nous savons que le monde du travail peut sembler vaste et parfois décourageant. L’aide qu’une personne peut vous apporter a donc une valeur inestimable.

Pour nos mentors, ce sera une occasion de contribuer à façonner l’avenir de notre industrie et de partager leurs compétences, leurs connaissances et leur expertise. Ils auront ainsi la chance de se ressourcer et d’échanger de nouvelles idées sur notre monde en évolution.

Pour nos mentorés, notre programme sera une excellente occasion de nouer des contacts professionnels et d’élargir leurs connaissances et leur compréhension dans un domaine qui les intéresse. La participation à notre programme de mentorat les aidera à surmonter les obstacles qui les empêchent d’entrer dans le domaine de la foresterie, des parcs ou des loisirs et elle appuiera leur perfectionnement professionnel à long terme.

RELATED NEWS

Expériences sauvages rapprochées et personnelles

Morgan Conrad est assistant de recherche sur la faune à la Chuzghun Resources Corporation en Colombie-Britannique. Une partie de son travail porte sur la capture et la libération d’animaux vivants comme ce lynx. Par Morgan Conrad La sensation de tenir un lynx vivant dans mes bras restera avec moi pour…

LIRE LA SUITE

Young man in a high vis vest, hard hat and gear stands on a hill with forest in the background.

Suivre les traces de ma famille dans la forêt

Par Will Vukovic Je crois que toute ma famille fait partie du secteur forestier. Mon père est forestier, ma mère a travaillé dans ce secteur et j’ai un oncle qui travaille pour le ministère des Ressources naturelles et des Forêts de l’Ontario. Leurs carrières sont en grande partie à l’origine…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER