fbpx

PROFILS DE JEUNES AU TRAVAIL

Pleins feux sur les emplois verts : Kyra Burkart, éducatrice en plein air pour les forêts et milieux humides

07 août 2019

Kyra Burkart

Kyra Burkart (gauche) et ses collègues d’enseignement en plein air sourient pour les Emplois verts.

« Il y a tellement d’enfants qui ne sont jamais en contact avec la nature. Lorsqu’on les amène à l’extérieur, même ceux qui sont “trop cool” adorent explorer le milieu naturel? », mentionne Kyra Burkart. Elle a travaillé comme éducatrice en plein air pour les forêts et milieux humides, dans un programme d’une durée de deux mois au printemps, auprès des étudiants de la quatrième à la douzième année en Alberta.

Kyra adopte une approche qui permet vraiment aux enfants de faire des apprentissages sur le terrain. À l’aire de récréation provinciale du Cooking Lake–Blackfoot, une heure à l’est d’Edmonton, elle a aidé les enfants à connecter avec la forêt en leur expliquant les facteurs naturels et humains qui façonnent le paysage forestier.

«?APLA Canada s’inspire des jeunes comme Kyra qui profitent de la nature pour entrer en relation avec nos générations futures. Les activités et les outils pédagogiques utilisés par Kyra constitueront la base pour APLA Canada, qui mettra sur pied différentes méthodes pour soutenir les éducateurs et les jeunes leaders, en leur offrant les outils dont ils ont besoin pour inciter les jeunes à mettre leur nez à l’extérieur?», déclare Jess Kaknevicius, vice-présidente, engagement communautaire chez APLA Canada.

Kyra a conçu des jeux comme «?Devine de quel arbre il s’agit??» où les enfants ont les yeux bandés et doivent faire un câlin à un arbre avant de le toucher et qu’on leur demande d’identifier de quelle sorte d’arbre il s’agit. «?Les enfants adorent lorsqu’on les fait tourner sur eux-mêmes et qu’on leur demande s’ils peuvent identifier correctement les différentes sortes d’arbres?», mentionne-t-elle.

Une autre activité bien aimée consiste à «?la pêche dans l’étang?». Il s’agit d’observer les différentes espèces qui existent dans les milieux humides, en examinant des échantillons d’eau dans des bacs à glaçons. «?On entend les enfants crier lorsqu’ils réalisent qu’ils manipulent des échantillons grouillants de sangsues, de moucherons ou de larves. Ceci leur permet également d’apprendre les différences entre les marais, les marécages et les étangs?», nous explique Kyra.

Les parents bénévoles lors de ces excursions éducatives apprennent comment pêcher dans les milieux humides en utilisant des items aussi simples qu’un tamis, afin qu’ils puissent effectuer à leur tour l’activité avec d’autres enfants pendant la sortie. Certains parents ont mentionné à Kyra qu’ils planifiaient refaire cette activité avec leur famille.

Les étudiants de deuxième cycle du secondaire ont profité d’activités pouvant se transposer directement à leur curriculum. Ils ont comparé différents types de forêts grâce à une étude exhaustive de parcelles, et ont examiné les opportunités et les défis en lien avec une zone forestière multi-usage. Ils ont exploré le cycle de vie de la forêt en étudiant les plantes, comment elles poussent et le rôle de la décomposition. Les étudiants ont également appris comment la gestion durable des forêts leur permettait d’être une ressource naturelle renouvelable.

L’emploi vert de Kyra était avec Inside Education. Il s’agit d’un organisme qui aide les enseignants à inspirer et à engager les jeunes intendants, en incorporant un volet sur l’environnement et les ressources naturelles dans leurs salles de classe et dans leurs sorties éducatives. Son poste, comme tous ceux subventionnés par le programme Emplois verts d’Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada), est subventionné en majeure partie par un solide réseau d’employeurs à la Sustainable Forestry Initiative et au Conseil canadien des parcs.

Kyra considère poursuivre des études en enseignement lorsqu’elle aura terminé ses études en sciences de la conservation et de l’environnement à l’Université d’Alberta à Edmonton. «?Mon emploi vert m’a vraiment ouvert les yeux sur les différentes opportunités de carrières en éducation à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de classe, tout en m’aidant à développer des compétences clés?», a dit Kyra. «?Parler en public et être en mesure de capter l’attention de 30 enfants sont maintenant des trucs que je sais faire.?»

Lorsque le programme s’est terminé à la fin de la session, Kyra est retournée chez elle à Nelson, en Colombie-Britannique, où elle a obtenu un poste à titre de coordonnatrice à l’éducation et à l’animation à la ville. Tout comme son emploi vert en Alberta, son poste actuel lui permet d’être à l’extérieur où elle est bien heureuse «?d’avoir la chance de partager son amour pour la nature avec les autres?», mentionne-t-elle.

PLUS DE PROJECTEURS

Au travail pour faire d’Ottawa une ville plus verte

Par Émilie Grenier Je suis passionnée par tout ce qui concerne le plein air et la durabilité. Toute ma petite enfance, là où j’ai grandi en banlieue de Montréal, je passais la plupart de mes temps libres à faire de l’escalade, de la course, du ski, de la pagaie et…

LIRE LA SUITE

Moira Ijzerman, an Irrigation Technician with Baker Forestry Services, adjusting the irrigation system in a hoop house where she grew tamaracks.

Planter des arbres et aider l’Ontario à lutter contre les espèces envahissantes

  Par Moira Ijzerman L’entreprise Baker Forestry Services cultive quelques centaines d’espèces d’arbres et d’arbustes qui ont une chose importante en commun — ce sont toutes des espèces indigènes en Ontario. Selon le gouvernement de l’Ontario, il y a environ 1 200 espèces de plantes exotiques dans la province. Ces plantes ont été…

LIRE LA SUITE

Nicole Boyde, une aide-enseignante de la Chuntoh Education Society, en train de baguer un colibri.

La combinaison des connaissances écologiques traditionnelles et de la science occidentale pour enseigner aux jeunes

Par Nicole Boyde J’étais à l’école secondaire la première fois où j’ai eu le privilège d’apprendre au sujet de l’environnement auprès d’Anciens autochtones. Aujourd’hui, mon emploi vert me permet de continuer d’apprendre auprès d’eux et de me servir de leurs enseignements pour faire mieux comprendre le monde naturel à des élèves…

LIRE LA SUITE

Des scieries à la ligne de front des soins de santé : comment utiliser ses compétences transférables pour les soins infirmiers

 Par Mackenzie Kronemeyer Mon premier emploi de fin de semaine dans une scierie et une usine de granulés de bois de Canfor pendant mes études secondaires m’a donné confiance en moi et m’a permis de croire que j’avais ce qu’il fallait pour faire une carrière d’infirmière. Les équipes de nuit,…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER