fbpx

Nouvelles

APLA Canada lance le programme « Mon mentor vert »

08 avril 2020

un graphic qui lit MonMentorVert

Les jeunes qui poursuivent une carrière verte profitent des conseils et avis de mentors d’un bout à l’autre du Canada grâce au nouveau programme « Mon mentor vert » d’APLA Canada (#MonMentorVert).

Le programme de six mois jumelle des jeunes de 18 à 30 ans à des professionnels du secteur de la forêt et de la conservation. Il a débuté en mars avec la constitution de 25 paires de mentor et mentoré créées par un algorithme développé par Pollinate Networks, qui prend en compte les personnalités, les styles d’apprentissage, les buts, la situation géographique, les intérêts et les compétences existantes.

Guidé par le mentor, mais mené par le mentoré

Si les mentors guident les mentorés en leur faisant profiter de leur savoir et de leur expérience, ce sont les mentorés qui mènent la relation de mentorat. Ceux-ci ont la responsabilité de leur avancement. Ils fixent eux-mêmes leurs buts et indiquent le sujet de chacune de leur séance de mentorat à venir. Ils s’engagent dans une autoréflexion et cherchent à parfaire certaines compétences et à renforcer leurs bonnes habitudes.

Les mentorés font aussi de la recherche sur leurs parcours d’études et de carrière et les définissent à l’aide de l’Itinéraire vert d’APLA Canada. L’Itinéraire vert est un outil d’autoapprentissage qui aide les personnes à définir leurs parcours d’études et de carrière à l’aide de différentes activités d’autoévaluation. Il comprend un guide de développement de carrière et un cahier de consultation en ligne.

cover image for the Green Pathway Plan

l’Itinéraire vert d’APLA Canada

« Le programme “Mon mentor vert” met à profit notre initiative des emplois verts en aidant les jeunes dans leur choix de carrière, affirme Kathy Abusow, présidente-directrice générale d’APLA Canada. Nous sommes extrêmement reconnaissants au gouvernement du Canada et à nos employeurs partenaires de partout au pays pour leur soutien et leur engagement incroyables envers la formation de la prochaine génération de responsables de la forêt et de la conservation. »

« Ce programme de mentorat est une occasion formidable pour les jeunes en début de carrière, renchérit Tara Topping, gestionnaire de l’orientation professionnelle d’APLA Canada. Ils devraient en profiter pour rêver, pour apprendre et pour visualiser là où mène leur cheminement de carrière, en pouvant compter sur l’accompagnement de leur mentor. »

Abonnez-vous à notre bulletin d’information #MonEmploiVert pour connaître les possibilités de mentorat futures.

NOUVELLES CONNEXES

Le Programme de mentorat vert d’APLA Canada réunit des jeunes et des forestiers professionnels

Comme jeune femme au début de son parcours professionnel, Sky Jarvis n’était pas certaine qu’elle et son mentor vert Ken Price, qui a 25 ans d’expérience, allaient bien ensemble. Toutefois, leurs échanges au sujet de leur amour commun de la pêche à la mouche leur ont permis de briser la glace…

LIRE LA SUITE

paysage de forêt

La SFI et APLA Canada saluent les investissements dans les emplois verts et deux milliards d’arbres annoncés dans l’Énoncé économique de l’automne

Kathy Abusow, présidente-directrice générale de la Sustainable Forestry Initiative (SFI), a fait la déclaration ci-dessous après la présentation de la mise à jour économique et financière le lundi 30 novembre : « La SFI et Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) félicitent le gouvernement d’augmenter son investissement dans la Stratégie emploi et compétences jeunesse et…

LIRE LA SUITE

Mentorat d’un océan à l’autre

Andrew de Vries travaille dans le secteur de la forêt et de la conservation depuis plus de 30 ans. Bien qu’il ait encadré et géré des personnes dans le passé, il n’avait jamais participé à un programme de mentorat officiel avant de participer au programme de mentorat vert d’APLA Canada. Ce résident…

LIRE LA SUITE

« Cela a changé ma vie » – Un programme de mentorat aide les jeunes à trouver leur voie vers une carrière verte.

Catherine Langille n’avait pas établi de projets d’avenir définitifs, mais après avoir travaillé quelques années en tant que jeune des emplois verts d’Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) au sein du programme OYEP, elle savait qu’elle voulait occuper un emploi vert. Mark Kmill, qui supervise la division Est du…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER