Nouvelles

APLA Canada souligne les expériences d’Autochtones dans le secteur vert

19 juin 2020

cover of the guide

Pour la Journée nationale des peuples autochtones, la publication A Guide to Green Jobs in Canada: Voices of Indigenous Professionals (« Guide des emplois verts au Canada – Expériences de professionnels autochtones ») d’Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) rend hommage à douze professionnels autochtones de partout au pays. Le Guide sera disponible en version française bientôt.

De la foresterie au génie énergétique, le Canada a un secteur vert diversifié qui offre une foule de possibilités. Le guide d’APLA Canada rend hommage à des professionnels autochtones d’un océan à l’autre — des modèles qui ont connu du succès dans des carrières en forêt ou en conservation qui cadrent avec leurs valeurs et leur amour de l’environnement.

« Les Autochtones sont les premiers professionnels de la forêt et de la conservation du Canada. Aujourd’hui, ils façonnent chaque facette du secteur et créent davantage de possibilités pour leurs collectivités et, du même coup, pour la prochaine génération de jeunes leaders, affirme Paul Robitaille, gestionnaire principal des relations avec les Autochtones et les jeunes de Sustainable Forestry Initiative (SFI). Leur travail nous inspire. En racontant leurs expériences, nous espérons motiver davantage de jeunes à trouver leur place en forêt. »

Lennard Joe a grandi sur un ranch de la Colombie-Britannique. Il fait partie de la bande indienne de Shackan.

« J’étais toujours dans le bois, dit-il. C’est de là que vient l’amour que j’ai pour la nature. »

Un jour, Joe, un forestier professionnel, a remarqué qu’aucun des camions grumiers qui passaient dans son village n’appartenait à un de ses résidents. À partir de ce constat, sa collectivité a créé Stuwix Resources Joint Venture, une entreprise certifiée SFI de gestion et de commercialisation de fibre qui est la propriété commune de huit Premières Nations de la Colombie-Britannique. Les entreprises certifiées SFI souscrivent à des pratiques forestières responsables et protègent ainsi la qualité de l’eau, la biodiversité, les habitats fauniques et les espèces en péril.

« Aujourd’hui, les particuliers, les entreprises et les collectivités des Premières Nations participent à tout ce que la forêt peut offrir et aident à en prendre soin, dit-il. Nous ne sommes plus seulement des intervenants. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de favoriser un changement à plus grande échelle et créer un environnement dans lequel d’autres peuvent se développer et réussir. »

En plus d’être le directeur général de Stuwix Resources, entreprise certifiée SFI, Joe siège au conseil d’administration d’APLA Canada et de SFI en tant que représentant du conseil tribal Scw’exmx.

Michelle Botham travaille aussi dans le secteur forestier, mais elle a décroché son premier emploi vert à l’âge de 42 ans. Elle travaille à plein temps pour Hme Entreprises, à Thunder Bay depuis son emploi étudiant en sylviculture en 2015.

« La vie nous fait parfois prendre des sentiers auxquels nous ne nous attendions pas. Il s’agit d’apporter dans nos nouveaux rôles le savoir et l’expérience que nous acquérons en cours de route, dit-elle ».

Qu’il s’agisse de superviser la plantation d’arbres, de recueillir des données de terrain ou de gérer des étudiants durant leur emploi d’été, chaque journée d’un technicien forestier est différente, poursuit-elle.

Botham fait partie de la Première Nation du lac Seul. Elle dit observer beaucoup plus d’implication des Premières Nations dans la foresterie durable et pense que cela ne peut devenir que plus attrayant.

« Je pense qu’il est important pour nos enfants et pour notre avenir que les gens des Premières Nations s’impliquent dans la foresterie, poursuit-elle. Dans mon rôle de surveillance de la conformité, j’aide à faire en sorte que l’aménagement forestier prenne en compte nos valeurs traditionnelles. En tant que Premières Nations, nous pouvons assumer un rôle de meneur et aider à apporter un changement positif. »

Hme Entreprises est un employeur participant au programme des emplois verts d’APLA Canada qui travaille en partenariat avec Ondaadiziwin Forest Management, une organisation certifiée SFI appartenant à la Première Nation du lac Seul.

Depuis 2018, APLA Canada a placé dans des emplois verts plus de 300 jeunes autochtones de provenant de plus de 80 nations différentes.

« Une de nos ultimes priorités est de soutenir les possibilités pour les jeunes autochtones et leur collectivité, affirme Kathy Abusow, présidente-directrice générale d’APLA Canada. Le secteur de la forêt et de la conservation offre tant de parcours et de destinations extraordinaires à découvrir. J’espère que ce guide incitera de jeunes autochtones à y faire carrière. »

La publication A Guide to Green Jobs in Canada: Voices of Indigenous Professionals sera bientôt disponible en français, en cri des plaines et en ojibwé. Le livret de 60 pages s’adresse aux élèves du niveau secondaire et a été conçu pour APLA Canada par Design de Plume, une agence de propriété autochtone de Sudbury spécialisée dans les communications autochtones. Il a aussi été conçu dans un souci d’accessibilité et respecte les normes reconnues, comme celle de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario.

Télécharger le guide

NOUVELLES CONNEXES

Vérité, respect et réconciliation pour tous

Semaine de la vérité et la réconciliation 2022

Du 26 au 30 septembre 2022, c’est la Semaine de la vérité et la réconciliation, et le 30 septembre est la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. C’est aussi la journée du chandail orange, une initiative lancée par Phyllis Webstad, survivante des pensionnats, Secwepemc du Nord (Shuswap) de la Première nation Stswecem’c Xgat’tem, pour sensibiliser les gens aux pensionnats et faire passer le message que chaque enfant compte. Le thème de la Semaine de la vérité et…

LIRE LA SUITE

5 conseils pour passer l’étape de la lecture automatisée de CV

C’est une statistique étonnante : 75 % des demandes d’emploi ne se rendent pas jusqu’à un examinateur humain. Le logiciel ATS (Applicant Tracking Software) est utilisé par de nombreuses entreprises pour filtrer les CV. Ce logiciel détermine si votre CV répond à des critères prédéfinis. Si c’est le cas, le logiciel le transmet à un représentant des ressources humaines. Si ce n’est pas le cas, ce sera pour une prochaine fois. Si vous voulez que votre CV soit transmis à une vraie…

LIRE LA SUITE

Photo of Letsasi and Jonathan

Atténuer le changement climatique et renforcer la confiance d’un mentoré dans le programme Mentor vert d’APLA Canada

Par Jonathan Gichuru Accroître le couvert forestier partout au monde est l’un des moyens les plus rentables et des plus efficaces d’atténuer les effets du changement climatique, qui constitue une menace pour un avenir durable. En tant que jeune professionnel, je suis motivé à l’idée d’apporter de nouvelles perspectives et des pistes de réflexion pouvant motiver la conservation des ressources naturelles, en plus de contribuer à l’atténuation du changement climatique et à la réalisation d’autres objectifs de développement durable (ODD).…

LIRE LA SUITE

Photo of Ezra and Reg

Pourquoi mon mentor est si important pour moi

Par Ezra Mecham Je m’appelle Sinuklhm ou Ezra Mecham, de la nation Nuxalk. Ma lignée descend du village de Nusq’lst, et je suis né et j’ai grandi dans la vallée de Bella Coola, cœur de la nation Nuxalk. Bella Coola, c’est mon chez-moi, et elle se situe au milieu des bras de mer du district régional isolé de la côte centrale de la Colombie-Britannique. Bella Coola est une ville relativement petite d’environ 2 000 habitants, et la majorité de la…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER