fbpx

Nouvelles

APLA Canada souligne les expériences d’Autochtones dans le secteur vert

19 juin 2020

cover of the guide

Pour la Journée nationale des peuples autochtones, la publication A Guide to Green Jobs in Canada: Voices of Indigenous Professionals (« Guide des emplois verts au Canada – Expériences de professionnels autochtones ») d’Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) rend hommage à douze professionnels autochtones de partout au pays. Le Guide sera disponible en version française bientôt.

De la foresterie au génie énergétique, le Canada a un secteur vert diversifié qui offre une foule de possibilités. Le guide d’APLA Canada rend hommage à des professionnels autochtones d’un océan à l’autre — des modèles qui ont connu du succès dans des carrières en forêt ou en conservation qui cadrent avec leurs valeurs et leur amour de l’environnement.

« Les Autochtones sont les premiers professionnels de la forêt et de la conservation du Canada. Aujourd’hui, ils façonnent chaque facette du secteur et créent davantage de possibilités pour leurs collectivités et, du même coup, pour la prochaine génération de jeunes leaders, affirme Paul Robitaille, gestionnaire principal des relations avec les Autochtones et les jeunes de Sustainable Forestry Initiative (SFI). Leur travail nous inspire. En racontant leurs expériences, nous espérons motiver davantage de jeunes à trouver leur place en forêt. »

Lennard Joe a grandi sur un ranch de la Colombie-Britannique. Il fait partie de la bande indienne de Shackan.

« J’étais toujours dans le bois, dit-il. C’est de là que vient l’amour que j’ai pour la nature. »

Un jour, Joe, un forestier professionnel, a remarqué qu’aucun des camions grumiers qui passaient dans son village n’appartenait à un de ses résidents. À partir de ce constat, sa collectivité a créé Stuwix Resources Joint Venture, une entreprise certifiée SFI de gestion et de commercialisation de fibre qui est la propriété commune de huit Premières Nations de la Colombie-Britannique. Les entreprises certifiées SFI souscrivent à des pratiques forestières responsables et protègent ainsi la qualité de l’eau, la biodiversité, les habitats fauniques et les espèces en péril.

« Aujourd’hui, les particuliers, les entreprises et les collectivités des Premières Nations participent à tout ce que la forêt peut offrir et aident à en prendre soin, dit-il. Nous ne sommes plus seulement des intervenants. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de favoriser un changement à plus grande échelle et créer un environnement dans lequel d’autres peuvent se développer et réussir. »

En plus d’être le directeur général de Stuwix Resources, entreprise certifiée SFI, Joe siège au conseil d’administration d’APLA Canada et de SFI en tant que représentant du conseil tribal Scw’exmx.

Michelle Botham travaille aussi dans le secteur forestier, mais elle a décroché son premier emploi vert à l’âge de 42 ans. Elle travaille à plein temps pour Hme Entreprises, à Thunder Bay depuis son emploi étudiant en sylviculture en 2015.

« La vie nous fait parfois prendre des sentiers auxquels nous ne nous attendions pas. Il s’agit d’apporter dans nos nouveaux rôles le savoir et l’expérience que nous acquérons en cours de route, dit-elle ».

Qu’il s’agisse de superviser la plantation d’arbres, de recueillir des données de terrain ou de gérer des étudiants durant leur emploi d’été, chaque journée d’un technicien forestier est différente, poursuit-elle.

Botham fait partie de la Première Nation du lac Seul. Elle dit observer beaucoup plus d’implication des Premières Nations dans la foresterie durable et pense que cela ne peut devenir que plus attrayant.

« Je pense qu’il est important pour nos enfants et pour notre avenir que les gens des Premières Nations s’impliquent dans la foresterie, poursuit-elle. Dans mon rôle de surveillance de la conformité, j’aide à faire en sorte que l’aménagement forestier prenne en compte nos valeurs traditionnelles. En tant que Premières Nations, nous pouvons assumer un rôle de meneur et aider à apporter un changement positif. »

Hme Entreprises est un employeur participant au programme des emplois verts d’APLA Canada qui travaille en partenariat avec Ondaadiziwin Forest Management, une organisation certifiée SFI appartenant à la Première Nation du lac Seul.

Depuis 2018, APLA Canada a placé dans des emplois verts plus de 300 jeunes autochtones de provenant de plus de 80 nations différentes.

« Une de nos ultimes priorités est de soutenir les possibilités pour les jeunes autochtones et leur collectivité, affirme Kathy Abusow, présidente-directrice générale d’APLA Canada. Le secteur de la forêt et de la conservation offre tant de parcours et de destinations extraordinaires à découvrir. J’espère que ce guide incitera de jeunes autochtones à y faire carrière. »

La publication A Guide to Green Jobs in Canada: Voices of Indigenous Professionals sera bientôt disponible en français, en cri des plaines et en ojibwé. Le livret de 60 pages s’adresse aux élèves du niveau secondaire et a été conçu pour APLA Canada par Design de Plume, une agence de propriété autochtone de Sudbury spécialisée dans les communications autochtones. Il a aussi été conçu dans un souci d’accessibilité et respecte les normes reconnues, comme celle de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario.

Télécharger le guide

NOUVELLES CONNEXES

Two boys looking at the leaves on a tree

Activité du jour de la terre : Inspirez vos élèves et faites la différence

En célébrant le Jour de la Terre, vous faites partie d’une communauté de plus d’un milliard de personnes qui participent à cette fête chaque année. Le Jour de la Terre a pour but de faire prendre conscience de l’importance de protéger notre planète et d’agir en ce sens. Voici une brève introduction (moins de 4 minutes) sur l’origine du Jour de la Terre et ses retombées :   Le Jour de la Terre 2022 Le Jour de la Terre aura lieu le…

LIRE LA SUITE

Photo of Kaitlyn standing in front of a tree and photo of Jasmine sitting on the grass

Une passion pour l’éducation environnementale anime cette relation dynamique mentorée-mentore

Jasmine Chou, mentore, et Kaitlyn Adam, mentorée, poursuivent activement leur passion pour l’éducation environnementale. Elles sont si actives que le simple fait de prévoir des rencontres de mentorat aurait pu sembler une tâche insurmontable. « Auparavant, j’étais la mentorée de Kathy Abusow (présidente-directrice générale de la Sustainable Forestry Initiative et d’APLA Canada). C’est une personne extrêmement occupée avec un million de choses à faire. Mais lorsque j’ai vu que même quelqu’un comme elle parvient toujours à prendre du temps pour…

LIRE LA SUITE

World forestry congress logo

APLA Canada et le Congrès forestier mondial lancent le premier programme de mentorat mondial Mon Mentor Vert

Plus de 100 participants au mentorat de partout dans le monde ont participé au lancement du programme de mentorat vert conjoint d’APLA Canada / Congrès forestier mondial (CFM) le 11 janvier 2022. Le premier programme mondial de mentorat vert, parrainé conjointement par APLA Canada et le CFM, est en préparation depuis l’été 2021. Cette cohorte offre aux jeunes adultes une occasion exceptionnelle  d’entrer en contact avec des professionnels expérimentés des forêts et de la conservation du monde entier et de développer leurs…

LIRE LA SUITE

Screenshot of a Zoom screenshot

Le programme Mon Mentor vert d’APLA Canada jumelle plus de 100 personnes dans le secteur des forêts et de la conservation au Canada

Le 13 octobre 2021, APLA Canada a lancé la cohorte nationale d’octobre 2021 de son programme Mon Mentor vert. Le programme de mentorat de six mois soutient 51 paires de mentors et mentorés, y compris de nombreux mentors du réseau de la Sustainable Forestry Initiative (SFI) et des mentorés intéressés à percer dans le secteur des forêts et de la conservation. Lors du webinaire de lancement, une ancienne mentorée, Kianna Bear-Hetherington, a partagé son expérience dans le programme et a…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER