fbpx

Nouvelles

Les « gens qui écoutent les arbres » révèlent les secrets de la forêt sur le balado des Earth Rangers

14 octobre 2020

Elle s'entretient avec Darren Sleep, directeur principal de la stratégie de conservation de SFI (Sustainable Forestry Initiative), au sujet de l’aménagement forestier et avec Cindy Cheng

Saviez-vous qu’un arbre de 48 mètres de haut et de 4,5 mètres de circonférence peut contenir l’équivalent d’environ un éléphant et demi en carbone (8 252 kilogrammes)?

Sarah Marks, l’animatrice du balado « The Big Melt » des Earth Rangers, explore le rôle que jouent les forêts dans la lutte contre les changements climatiques à l’épisode 12 sur la gestion des forêts et les secrets des gens qui écoutent les arbres (Forest Management 101 – Secrets of the Tree Whisperers). Elle s’entretient avec Darren Sleep, directeur principal de la stratégie de conservation de SFI (Sustainable Forestry Initiative), au sujet de l’aménagement forestier et avec Cindy Cheng, une jeune des Emplois verts d’APLA Canada (Apprendre par les arbres Canada), au sujet des forêts urbaines.

Il est important de veiller à ce que les forêts restent saines et diversifiées pendant qu’elles se régénèrent afin de protéger les animaux et les zones humides des forêts, d’empêcher les incendies de forêt et d’empêcher les parasites et les espèces étrangères de les envahir.

« La gestion durable des forêts consiste à extraire de la forêt les choses que nous voulons, donc des produits, du bois et d’autres choses du genre, sans compromettre les forêts de l’avenir », explique Darren de SFI à Sarah. « Ainsi, dans 20, 30 ou 40 ans, nous aurons toujours une forêt où nous pourrons aller jouer, où nous pourrons encore obtenir des produits, où les animaux pourront encore vivre, et nous ne compromettrons pas cela pour les générations futures. »

Le Canada est un chef de file mondial de la certification forestière indépendante, et SFI est une organisation nord-américaine qui établit des normes d’aménagement forestier et accorde des subventions pour la recherche axée sur la forêt.

Les entreprises certifiées par SFI doivent adhérer aux normes de SFI, réfléchir à long terme à leur gestion forestière et prendre en compte toutes les valeurs de la forêt, comme la biodiversité et la qualité de l’eau. Les entreprises sont également tenues d’investir dans la recherche sur la gestion des forêts afin de pouvoir faire un meilleur travail demain qu’aujourd’hui.

Selon Darren, le rôle des forêts dans la lutte contre les changements climatiques est probablement le rôle le plus important qu’elles peuvent jouer.

« Les arbres, en grandissant, aspirent le CO2 de l’atmosphère », dit-il. Et lorsqu’un arbre est coupé, le bois continue à stocker le carbone : votre table de salle à manger, la clôture de votre jardin et les montants de vos murs continuent à stocker le carbone, et les nouveaux arbres plantés aspirent plus de CO2 de l’atmosphère.

L’autre invitée du balado, Cindy Cheng, candidate au doctorat en foresterie à l’Université de Colombie-Britannique (UBC) et ancienne jeune des Emplois verts d’APLA Canada, étudie la planification et la gestion des forêts urbaines.

« Je m’intéresse vraiment à la façon dont nous pouvons intégrer les forêts urbaines à la planification urbaine et à la planification de l’action climatique au niveau de la ville », dit-elle.

Cindy gère également le projet Citizen’s Coolkit, qui propose une série d’activités que les gens peuvent faire chez eux ou avec des amis pour aider à « protéger le climat » de leur quartier et voir comment les forêts urbaines peuvent atténuer les changements climatiques, améliorer la santé et la valeur des biens, etc.

Sarah Marks, animatrice du balado « The Big Melt », reconnaît que même planter un arbre dans son jardin peut aider, et affirme que les forêts peuvent être le moyen le plus facile et le moins coûteux de lutter contre les changements climatiques.

« [La forêt est] vraiment un endroit incroyable qui grandit et qui est vivant », dit Darren. « Et de mon point de vue, il n’y a pas de meilleur endroit où être dans le monde. »

Écouter la version intégrale du balado en cliquant ici.

NOUVELLES CONNEXES

Laura holds a pair of binoculars, next to an outdoor table covered in her supplies

La société West Fraser est reconnue comme l’un des meilleurs employeurs pour les jeunes Canadiens pour 2021

Capture d’écran tirée de la vidéo A Day in the Life (Une journée dans la vie) de Laura Trout pour APLA Canada. Depuis 2014, la biologiste principale de West Fraser a fait partie de collaborations et de programmes majeurs de restauration de l’habitat du poisson en Alberta. West Fraser, une organisation…

LIRE LA SUITE

APLA Canada lance la cohorte 2021 du programme Mon mentor vert pour appuyer les jeunes

Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) vient de lancer la cohorte 2021 de son programme Mon mentor vert pour marquer le Mois national du mentorat.  Selon les prévisions, près du tiers des travailleurs de l’industrie forestière arrivera à l’âge de la retraite au cours des dix prochaines années. Le…

LIRE LA SUITE

Le Programme de mentorat vert d’APLA Canada réunit des jeunes et des forestiers professionnels

Comme jeune femme au début de son parcours professionnel, Sky Jarvis n’était pas certaine qu’elle et son mentor vert Ken Price, qui a 25 ans d’expérience, allaient bien ensemble. Toutefois, leurs échanges au sujet de leur amour commun de la pêche à la mouche leur ont permis de briser la glace…

LIRE LA SUITE

paysage de forêt

La SFI et APLA Canada saluent les investissements dans les emplois verts et deux milliards d’arbres annoncés dans l’Énoncé économique de l’automne

Kathy Abusow, présidente-directrice générale de la Sustainable Forestry Initiative (SFI), a fait la déclaration ci-dessous après la présentation de la mise à jour économique et financière le lundi 30 novembre : « La SFI et Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) félicitent le gouvernement d’augmenter son investissement dans la Stratégie emploi et compétences jeunesse et…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER