fbpx

Nouvelles

Communiquer avec les employeurs pendant la pandémie de Covid-19

12 mai 2020

reaching out to employers during covid-19

Le début de la saison du travail en plein air se rapproche, et beaucoup d’entre vous se demandent peut-être comment la pandémie de Covid-19 affectera votre recherche d’emploi. Heureusement, le gouvernement du Canada a déclaré le secteur des produits forestiers un service essentiel. De nombreuses possibilités d’emplois intéressants seront donc offertes aux jeunes.

Il est essentiel d’établir un contact avec des employeurs potentiels. Ci-dessous sont présentés quelques conseils à garder à l’esprit lors de cette prise de contact.

1. Faites preuve de professionnalisme

Si vous envoyez un courriel impromptu, ou si vous envoyez un message direct à une entreprise par le biais d’un média social, votre ton doit être amical et direct. Votre message doit être court, facile à comprendre et sans fautes d’orthographe. N’utilisez pas d’émojis ou d’argot dans vos courriels ou messages destinés à une entreprise ou à un employeur. Soyez professionnel, comme l’employé extraordinaire que vous pouvez être.

2. Précisez vos intérêts

C’est fantastique que vous aimiez la nature et l’environnement. Cependant, ce n’est pas assez précis pour la plupart des employeurs. Quelles sont les tâches qu’ils accomplissent qui vous intéressent vraiment? Vous devez faire vos recherches. Parlez des tâches réelles qu’ils accomplissent et qui ont trait à vos compétences et vos intérêts. Même si l’employeur ne peut pas vous embaucher, il peut connaître quelqu’un qui le peut, mais il ne vous orientera vers lui que si vous précisez clairement les tâches qui vous intéressent et comment vous pouvez y contribuer.

3. Sachez vous mettre en valeur

Dressez la liste des points forts et des compétences que vous pouvez offrir lorsque vous travaillez à domicile. Par exemple, si vous postulez à un poste de technicien de l’environnement dont le volet extérieur est retardé, expliquez à l’employeur ce que vous pouvez faire dès maintenant. Par exemple :

  • examiner ou rédiger des rapports ou des études de recherche;
  • fournir du soutien administratif;
  • utiliser des compétences techniques pour créer un site Web au nom de l’entreprise;
  • rédiger des blogues;
  • concevoir ou utiliser des médias sociaux;
  • organiser des ateliers et des webinaires en ligne.

Réfléchissez à la manière dont vous pouvez alléger la charge de travail de l’entreprise ou de l’organisation. N’oubliez pas que les entreprises s’efforcent également de garder leurs portes ouvertes et de rester en activité en cette période économique difficile.

4. Améliorez vos médias sociaux

Le premier endroit qu’un employeur regardera, surtout après que vous lui ayez envoyé un message sur les réseaux sociaux, ce sont vos profils sur les médias sociaux. Mettez à jour vos profils LinkedIn et Twitter et gardez les plateformes de médias sociaux comme Facebook et Instagram privées, à moins qu’elles soient adaptées à votre vie professionnelle. Lancez un blogue sur votre expérience professionnelle ou créez des vidéos YouTube sur vos intérêts professionnels.

5. Prêt à rédiger votre message?

Examinez l’exemple ci-dessous pour obtenir un exemple de message acceptable à un employeur. Si vous envoyez un courriel, n’oubliez pas d’y joindre votre CV et votre lettre de motivation.

Ne dites pas :

« Salut, vous cherchez quelqu’un. Je peux travailler. »

Dites plutôt :    

« Bonjour,

Je m’appelle Olivier et je suis récemment diplômé de l’université d’Ottawa en sciences environnementales. Après avoir consulté le site Web de votre entreprise, j’ai été très enthousiaste d’apprendre que vous cherchiez un géomètre des sols. J’ai déjà travaillé sur le terrain et réalisé des cartes et je me prépare à commencer ma maîtrise sur les zones humides minérales des forêts boréales au cours de la prochaine année scolaire. Je sais que le poste a été reporté au mois de juillet, mais je voulais vous mentionner que je peux également fournir du soutien administratif et de recherche dès maintenant. J’aimerais vraiment pouvoir m’entretenir par téléphone avec vous pour que nous discutions de ce poste.

Merci pour votre temps,

Olivier »

Faites-nous savoir comment se déroule votre recherche d’emploi! Il peut s’agir d’un processus difficile, surtout maintenant. Alors, essayez d’être patient et flexible. Si vous avez besoin d’aide pour rédiger votre lettre de motivation et votre CV, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Possibilités d’emploi

N’oubliez pas de vérifier nos offres d’emplois verts!

D’autres emplois verts offerts à travers le Canada sont affichés ici :

NOUVELLES CONNEXES

Le Programme de mentorat vert d’APLA Canada réunit des jeunes et des forestiers professionnels

Comme jeune femme au début de son parcours professionnel, Sky Jarvis n’était pas certaine qu’elle et son mentor vert Ken Price, qui a 25 ans d’expérience, allaient bien ensemble. Toutefois, leurs échanges au sujet de leur amour commun de la pêche à la mouche leur ont permis de briser la glace…

LIRE LA SUITE

paysage de forêt

La SFI et APLA Canada saluent les investissements dans les emplois verts et deux milliards d’arbres annoncés dans l’Énoncé économique de l’automne

Kathy Abusow, présidente-directrice générale de la Sustainable Forestry Initiative (SFI), a fait la déclaration ci-dessous après la présentation de la mise à jour économique et financière le lundi 30 novembre : « La SFI et Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) félicitent le gouvernement d’augmenter son investissement dans la Stratégie emploi et compétences jeunesse et…

LIRE LA SUITE

Mentorat d’un océan à l’autre

Andrew de Vries travaille dans le secteur de la forêt et de la conservation depuis plus de 30 ans. Bien qu’il ait encadré et géré des personnes dans le passé, il n’avait jamais participé à un programme de mentorat officiel avant de participer au programme de mentorat vert d’APLA Canada. Ce résident…

LIRE LA SUITE

« Cela a changé ma vie » – Un programme de mentorat aide les jeunes à trouver leur voie vers une carrière verte.

Catherine Langille n’avait pas établi de projets d’avenir définitifs, mais après avoir travaillé quelques années en tant que jeune des emplois verts d’Apprendre par les arbres Canada (APLA Canada) au sein du programme OYEP, elle savait qu’elle voulait occuper un emploi vert. Mark Kmill, qui supervise la division Est du…

LIRE LA SUITE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER